Vous demander, dans le sondage-cuculapralinette de la quinzaine, si vous êtes cinéphiles, sous-entend que, pour ma part, j’aime assez le cinéma. Je n’aurais jamais eu l’idée de vous demander, par exemple, si vous étiez philatélistes… quoi que, pour ma part, j’aime bien aussi les listes (:

Bref ! Voici quelques films que j’ai sélectionnés et devant lesquels, je compte bien me relégumer pendant ces vacances. Ce ne sont pas forcément mes films cultes, mais ils font partie d’une vaste liste de longs métrages qui m’ont séduite. Deux mots, si vous le voulez bien, sur chacun d’entre eux.

p10100071.jpg

J’aime bien les univers poético-fantastiques de Tim Burton et Edward aux mains d’argent, avec l’excellent Monsieur Paradis, est dans ce sens très réussi.

Elephant est un film coup de poing ! Il fait à peu près le même effet qu’un éléphant dans une boutique de porcelaine. Si mes souvenirs sont bons, je crois d’ailleurs que c’est en ces termes que Gus Van Sant, le réalisateur, présentait son film et en justifiait le titre.

1984 est beaucoup moins approfondi que le roman de George Orwell mais il vaut quand même d’être vu, notamment pour John Hurt qui est remarquable dans le rôle de Winston Smith.

Si j’avais à choisir entre L’armée des douze singes et Brazil du sublime Terry Gilliam, je choisirais sans hésiter Brazil. Malheureusement j’ai laissé le DVD à Lyon… Le Roi Pêcheur, c’est aussi du Terry Gilliam !

Dans la peau de John Malkovich, c’est très sympa. Une espèce de météorite cinématographique décalée, avec des situations complètement déjantées et loufoques. Un moment de plaisir à découvrir, si vous ne connaissez pas.

Pour ceux qui auraient du mal à se plonger dans le lourd roman épistolaire de Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses ont fait l’objet de la meilleure adaptation cinématographique qui soit, avec ce film de Stephan Frears. Ils sont affreux et délicieux ce Vicomte et cette Marquise ! Mais ils ne se présentent plus et le film est devenu un classique !!!

Mort d’un commis voyageur c’est d’abord une pièce d’Arthur Miller. Je trouve le film très réussi et Dustin Hoffman est fabuleux dans cette histoire psychologique, tendre et sombre.

Sur la Route de Madison… c’est juste pour sortir les kleenex ! c’est beau, c’est triste, c’est fin, ça se mange sans faim ! Meryl Streep y est comme toujours époustouflante et Clint Easwood est un excellent réalisateur !

N.B. Evidemment que philatéliste veut dire « amoureux des listes » ! Qu’est-ce que vous croyez ? Que la prof de français est en vacances ????