La Marine

On les r’trouve en raccourci
Dans nos p’tites colères d’un jour
toutes les haines, tous les mépris
Des colères qui durent toujours

C’est là l’sort de la Marine
Et de toutes ses p’tites lubies
On accuse, vite un mec
Pour ses baisers, l’corps avec

Et la honte et l’infamie :
Calomnie, pour un retour
Il y a tout, en raccourci
Des grandes colères, au parti.

On a ri, on l’a baisé,
Sur ses choix, sur son passé
A son texte on a fait dire
C’qu’on voulait : on n’sait pas lire !

Tout c’qu’on croit en un seul jour
Et comme on n’ sait pas vraiment,
On y croira pour toujours :
Les rumeurs, ça sent longtemps !

Y a au parti une odeur
De rancœur et de goudron
Ça vous met la gerbe au cœur
La peine aussi, ça c’est con

On est là pour dénoncer
Pour mépriser, car d’nos jours
C’est ça qui vous fait gagner
Ca marche bien de calomnier

C’est là l’sort de la Marine
Et de toutes ses p’tites lubies
On accuse, vite un mec
Pour ses baisers, l’corps avec

On aurait beau retrouver
Le chemin du vrai, du faux
Tout le mal a été fait
homo, pédo : même bateau !

Toutes les haines, tous les mépris
Des colères qui durent toujours
On les r’trouve en raccourci
Dans les calomnies d’un jour…