juin 2010

Archive mensuelle

« Car c’est moi que je peins »…

Posté par le 16 juin 2010 | Dans : Le coin critiques

Il semble qu’il n’y ait chez Montaigne aucune morale qui puisse prévaloir sur toutes les autres, si ce n’est le fameux « que sais-je ? » des sceptiques.

Partant d’une sorte de je ne sais rien sur moi-même et je pars en quête de ce que je suis, l’écriture des Essais conduit cet esprit réflexif, introspectif et lucide, à observer ses contradictions, ses inconstances, ses penchants naturels s’opposant bien souvent à la coutume, à l’institution, aux mœurs de son temps.

Ne voyons pas chez Montaigne un redresseur de torts, juste un esprit intelligent cherchant la vérité, sa vérité naturelle. Un esprit en perpétuel mouvement.

Grande modernité d’une quête de l’authentique, antérieure à une époque où la littérature classique présentera des jaloux absolument jaloux ou des avares complètement avares : sortes de personnages types, sans réelle nuance ni profondeur. Grande modernité, grande lucidité d’un esprit qui découvre qu’il n’est ni uniforme, ni constant et encore moins réductible.

Mise en question de soi, l’écriture des Essais est un écriture du soupçon guidée par un seul dessein, socratique : se connaître soi-même.

L’observation des hommes, la multitude d’exemples que déploie Montaigne, au fil de ses pages, le conduit bien souvent à percevoir dans le monde comme des miroirs de lui-même. Et ce faisant, parlant de lui, il parle ainsi du monde ; parlant du monde, il parle aussi de lui, comme si la vérité de soi conduisait finalement à la révélation d’une Vérité universelle ; d’une Vérité qui nous conduirait à la grâce inébranlable d’une intime conviction : « Tout homme porte la forme entière de l’humaine condition ».

Visions du monde

Posté par le 02 juin 2010 | Dans : Le coin critiques

Un tout nouveau forum, plein d’avenir… à venir découvrir :)

http://visionsdumonde.forumactif.net

essai09 |
Un amour de "Pékinoise" |
ghadalam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes passions de ptit dragon
| illusion3darchitecture
| Florine, la coquine...